Conseils de voyages pour vos vacances en Islande

Guide de la conduite en Islande


une voiture roulant sur la route d'Islande

Parcourir l'Islande en voiture est la meilleure façon de profiter au maximum de ce magnifique pays. Ce n'est pas pour rien que de si nombreux voyageurs décident de prendre le volant sur les routes islandaises dès qu’ils posent le pied sur l’île.  

Cependant, aussi confiant que l'on puisse être quand on conduit chez soi, lorsqu'on visite un pays étranger, il est toujours important de se familiariser avec son Code de la route et les spécificités de la conduite que seuls ses habitants connaissent. Si vous envisagez de prendre la route lors d’un prochain voyage sur la terre de glace et de feu, consultez notre guide complet de la conduite en Islande ci-dessous, afin de prendre la route en toute sécurité et de prendre un maximum de plaisir tout au long de votre périple islandais !

Pourquoi louer une voiture en Islande ?

Comme nous l'avons dit, louer une voiture en Islande est le moyen le plus simple d’avoir accès à la totalité du pays. Vous pouvez admirer les paysages à votre rythme, sans avoir à attendre les transports en commun ou le rendez-vous avec votre guide. De plus, pour ce qui est des transports en commun, ces derniers ne pourront pas toujours vous emmener à tous les endroits que vous souhaitez visiter, puisque certaines zones du pays ne sont accessibles qu'en voiture individuelle. Vous êtes libre d'aller et venir comme bon vous semble, et de partir à la découverte de tous les sites d'Islande que vous tenez absolument à voir, quand et comme vous voulez. 

De plus, en louant une voiture avec Lava Car Rental, vous pourrez partir à la découverte de toutes les villes et campagnes d'Islande dans les meilleures conditions, grâce à nos avantages spéciaux comme, entre autres, des réductions sur le carburant, une assistance 24h/24 et 7j/7, ou un service de navette depuis l'aéroport. Où que vous alliez, que vous soyez seul ou accompagné et, quels que soient vos besoins, nous avons votre voiture de location idéale.

Faut-il nécessairement prendre le volant en Islande ?

S'il n'est pas forcément nécessaire de prendre le volant pour visiter l'Islande, conduire par soi-même reste la meilleure façon de profiter au maximum de son séjour sur la terre de glace et de feu. Bien sûr, il existe des voyages organisés qui prennent en charge tous vos déplacements et vous pourriez tout aussi bien rester dans la région de Reykjavík et ne recourir qu'aux transports en commun. Mais si vous voulez voir le plus de choses possible en Islande, à votre rythme et en dépensant moins, la voiture s'impose. 

Ce mode de transport est le seul qui vous permet d'adapter complètement vos vacances à vos préférences personnelles et à votre profil de voyageur. Vous voulez voir tous les volcans d'Islande? Planifiez un road trip volcanique. Envie de faire le tour de la Route circulaire d’Islande ? Faites-le à votre rythme, que cela vous prenne une semaine ou trois. Vous voulez simplement aller où vous voulez, quand vous voulez, sans guide touristique ? En louant une voiture en Islande, c'est possible.

Mais, si vous voulez en savoir plus sur toutes les possibilités de transport qui s’offrent à vous pendant votre séjour en Islande, consultez notre guide complet des transports en Islande.

Conduire en Islande vous permettra d'atteindre des sites éloignés et magnifiques

Ce qu'il faut savoir avant de prendre le volant en Islande

Il y a un certain nombre de choses à faire et à prendre en considération avant de prendre la route en Islande.

  1. Choisissez une voiture de location adaptée.

En fonction de l'endroit où vous allez et de ce que vous prévoyez de faire, assurez-vous de choisir la bonne voiture de location. Vous aurez besoin d'un véhicule 4x4 si vous venez en hiver ou si vous prévoyez de visiter les Hautes Terres (qui ne sont ouvertes à la circulation que pendant l'été). Si vous comptez camper en Islande, vous devrez louer un van aménagé. À l’inverse, si vous n'envisagez pas de venir en hiver ou d’aller en montagne, vous pourrez faire quelques économies en louant une citadine

Pour vous aider à trouver la voiture qui pourrait vous convenir, consultez notre guide de location de voiture en Islande.

  1. Budgétisez malin.

Avant de réserver une voiture de location, réfléchissez à ce que vous pouvez vous permettre financièrement. Ne vous contentez pas de regarder les tarifs de location généraux en partant du principe que vous n’aurez rien d’autre à payer. Outre les frais de la location proprement dite, vous devrez également souscrire une assurance et payer le carburant.

  1. Réservez bien à l'avance.

Il est très important de réserver votre voiture de location bien en amont de votre séjour. En Islande, les voitures de location sont très demandées, surtout en été, donc plus vous attendez, plus les tarifs proposés seront élevés et plus l'offre sera réduite.

  1. Familiarisez-vous avec le Code de la route.

La conduite en Islande peut vous sembler très différente de la conduite dans votre propre pays. Familiarisez-vous avec la réglementation routière islandaise, les panneaux de signalisation, les limitations de vitesse et les exigences légales en matière de permis de conduire. Renseignez-vous également sur les différents types de routes que vous rencontrerez en Islande, ainsi qu'aux différentes règles qui s'appliquent à chacun d'entre eux (par exemple, les routes-F ne peuvent être empruntées que par des véhicules 4x4).

  1. Sachez quoi faire en cas d'urgence.

Le numéro à composer pour appeler les secours en Islande est le 112. Si vous avez un accident ou avez besoin d'aide lors d'un incendie, d'un acte criminel ou d'une catastrophe naturelle, vous pouvez appeler ou envoyer un SMS à ce numéro. De plus, ayez toujours avec vous le numéro de téléphone à composer en cas de panne et que vous aura fourni votre société de location de voiture. 

En cas d'accident, restez dans votre véhicule et appelez immédiatement les secours.

Est-il facile de conduire en Islande ?

Tant que vous restez sur les routes goudronnées (y compris sur la Route circulaire), conduire en Islande est très facile. En général, les routes goudronnées sont en très bon état, dotées d’une bonne signalisation et peu fréquentées. Les seules choses qui peuvent venir vous poser problème sont le mauvais temps et la méconnaissance du Code de la route islandais. 

Lorsque vous arrivez sur des routes non goudronnées comme les routes-F, la conduite devient un peu plus difficile. Lisez notre guide des routes-F en Islande pour savoir pourquoi.

Conduire en Islande est une expérience passionnante

Où aller en voiture en Islande ?

Une fois que vous avez décidé que c'est en voiture que vous voulez explorer l’Islande, il vous reste à déterminer où vous comptez rouler exactement dans le pays. Voici quelques-unes de nos préférences.

La Route circulaire

La Route circulaire, également appelée Route 1, est le principal axe routier d’Islande. Et ce n'est pas sans raison, en effet, elle fait le tour complet de l’île et permet d’accéder à la totalité des grandes destinations du pays. Longue de 832 miles/1339 kilomètres, la Route circulaire est une deux voies presque intégralement goudronnée (on trouve quelques tronçons de graviers dans l’Est du pays), et dont la vitesse de circulation est limitée à 55 mph/90 km/h. 

Techniquement, sans faire de pause, il faut compter environ 17 heures pour faire le tour complet de la Route circulaire, mais il va de soi que ce n'est pas là votre intention et que vous ferez des arrêts. C'est là tout le but de votre voyage en Islande ! Chaque voyageur boucle la Route circulaire à son rythme. Tout dépend de vos contraintes de temps et du nombre de sites que vous souhaitez voir. Ainsi, certains passent plusieurs semaines sur la Route circulaire, tandis que d'autres visitent un maximum de choses en cinq ou six jours. En général, nous conseillons de passer entre 7 et 10 jours sur la Route circulaire, c'est le temps nécessaire pour profiter de la plupart des grands sites d'intérêt sans se précipiter. 

Sur la route de l'Est de l'Islande

Parmi les étapes les plus prisées de la Route circulaire, on peut citer Reykjavík, bien sûr, car vous ne pouvez pas vous rendre en Islande sans visiter sa capitale ; mais aussi Vík, un village reculé du Sud connu pour sa proximité avec le glacier Mýrdalsjökull, sa magnifique plage et ses falaises peuplées de macareux ; ou encore la lagune glaciaire de Jökulsárlón qui s’étire en bordure du parc national de Vatnajökull, avec sa plage de sable noir qu’une énorme colonie de phoques investit tous les hivers ; et enfin le Mývatn, lac volcanique du Nord flanqué de sources chaudes. 

Bien sûr, avec ces quelques destinations de choix, on ne fait qu'effleurer la surface de tout ce que recèle la Route circulaire !

Les Fjords de l'Ouest

Une région d'Islande par laquelle ne passe pas la Route circulaire ? Les spectaculaires Fjords de l'Ouest ! Les Fjords de l'Ouest islandais forment une péninsule qui abrite certains des paysages les plus impressionnants de tout le pays. Il s’agit d’une région très préservée et peu fréquentée par rapport à d’autres sites naturels d’Islande plus faciles d’accès. Donc, si vous voulez plus d’intimité et que vous êtes adeptes de paysages luxuriants, les Fjords de l'Ouest sont une destination toute trouvée pour votre Road trip en Islande.

Parmi les sites incontournables des Fjords de l'Ouest, on peut citer la plage de sable rose de Raudasandur, la cascade de Dynjandi et les falaises de Látrabjarg.

Le Cercle d’Or

Pour celles et ceux qui souhaitent voir quelques-uns des plus grands sites naturels d'Islande, mais qui n'ont pas nécessairement le temps de parcourir toute la Route circulaire, le Cercle d'Or leur permettra de s’offrir un formidable Road trip sur la terre de glace et de feu. Beaucoup plus court, puisqu'il ne fait que 300 km/186 miles, le Cercle d'or constitue un excellent itinéraire alternatif à la Route circulaire. 

Il suit une route suffisamment fréquentée pour la rendre facile à pratiquer, et qui mène à des sites très appréciés des visiteurs, tels que la cascade de Gullfoss, le Grand Geysir ou le parc national de Thingvellir. Le Cercle d'or passe également par Reykjavík, un aspect pratique qui ne laissera pas indifférents celles et ceux qui séjournent dans la capitale.

Les Hautes Terres

À l’instar des Fjords de l'Ouest, les Hautes Terres d’Islande ne sont pas accessibles par la Route circulaire, et elles sont donc moins fréquentées par les visiteurs étrangers. Cependant, pour les aventuriers les plus intrépides, les Hautes Terres sont un formidable terrain de jeu. En effet, c'est à un désert volcanique presque inhabité et à l’atmosphère hostile que les Hautes Terres doivent leurs paysages époustouflants. Ce sont des panoramas uniques au monde qui vous attendent ici ! 

Mais ce genre de terrains accidentés présente quelques difficultés. Les voyageurs qui souhaitent découvrir l’Islande en voiture et en hiver constateront que les routes des Hautes Terres ne sont ouvertes qu'en été et réservées aux 4x4. En effet, certaines d’entre elles obligent à traverser des rivières. Mais pour les conducteurs amateurs de petits défis, les Hautes Terres méritent bien une incursion estivale.

Comment conduire en Islande ?

Ça y est ? Votre itinéraire de rêve en Islande est tout tracé ? Super ! Mais avant de sauter dans votre voiture de location et de partir à l'exploration de l'île, vous devez savoir plusieurs choses.

Quelles sont les conditions à remplir pour pouvoir conduire en Islande ?

Tout visiteur étranger qui souhaite conduire un véhicule sur le territoire islandais doit être détenteur d'un permis de conduire de son pays en cours de validité. Tout ce que les autorités exigent est que votre permis soit rédigé en caractères latins (ou que vous ayez sur vous une traduction anglaise de votre permis). Il en va de même pour les éventuels autres conducteurs présents dans la voiture. 

Pour louer une voiture en Islande, vous aurez également besoin d'une carte de crédit ou de débit en cours de validité. Si vous avez loué votre voiture via une agence de voyages, vous devrez être en mesure de présenter le justificatif que cette dernière vous aura fourni.

routes en Islande

Enfin, l'Islande impose un âge minimum pour la location de voiture. En règle générale et chez Lava Car Rental, seuls les conducteurs âgés de 20 ans et plus, titulaires d'un permis de conduire depuis au moins un an, sont autorisés à louer des véhicules. 

Que dit le Code de la route en Islande ?

Pour conduire en toute sécurité dans l’ensemble du pays, il y a quelques règles de circulation ici en Islande que vous devez connaître. En effet, il se peut qu'elles diffèrent de celles qui prévalent dans votre pays, et il est donc important de se pencher dessus attentivement et de bien les mémoriser avant de prendre la route.

En Islande, on roule à droite et on double les véhicules plus lents sur la gauche. Dans les ronds-points à deux voies, les véhicules qui empruntent la voie intérieure ont priorité sur ceux qui circulent sur la voie extérieure (ce qui peut s’avérer très perturbant pour les conducteurs venus de certains pays).

Route au printemps en Islande

Parfois, notamment sur les ponts et dans les régions les plus rurales du pays, vous verrez que les routes à deux voies rétrécissent pour ne plus laisser la place qu'à une seule voiture à la fois. Dans ce cas de figure, le véhicule le plus proche du pont a la priorité. 

Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour tous les passagers du véhicule, dès lors qu'il est en mouvement. De même, les enfants en bas âge et les bébés doivent être assis sur un siège auto (ils sont également proposés à la location, il suffit de demander !), et les enfants de moins de 12 ans ne sont pas autorisés à monter sur le siège avant. 

En Islande, on roule toujours les phares allumés, quelle que soit l’heure de la journée ou la météo.

En ce qui concerne l'utilisation du téléphone portable au volant, c'est la tolérance zéro qui s'applique, de même que pour la conduite sous l'emprise de l'alcool ou des drogues. 

Les limitations de vitesse islandaises sont de 30 à 50 km/h (31 mph) dans les zones urbaines, de 80 km/h (50 mph) sur les routes de gravier dans les zones rurales, et de 90 km/h (56 mph) sur les routes goudronnées. Si vous pensez que vous pouvez dépasser ces limitations en toute impunité lorsque vous ne voyez pas les forces de l'ordre sur la route, détrompez-vous ! Les routes islandaises sont équipées de radars pour surveiller la circulation et infliger des amendes en cas d’excès de vitesse.

La conduite hors-piste est illégale en Islande. Toutefois, il ne faut pas confondre la conduite hors-piste avec la conduite sur les routes de catégorie F (ou « F-roads »), que vous trouverez dans les Hautes Terres. Ces dernières sont en terre battue et généralement assez rudimentaires, mais elles sont balisées, afin que chacun puisse distinguer l'utilisation d'une route F de la conduite hors-piste. Pour votre sécurité, si vous arrivez dans une zone dénuée de tout panneau de signalisation, rebroussez chemin.

Autres conseils de conduite en Islande

Au-delà des différentes règles du Code de la route islandais, plusieurs aléas peuvent également venir perturber les conducteurs étrangers.

En raison des hivers rigoureux et des brusques changements de météo qui caractérisent l'Islande, les véhicules doivent être équipés de pneus cloutés pendant tout l'hiver, c'est-à-dire de novembre à avril. Contrairement à d'autres pays, les chaînes ne sont pas autorisées. De plus, pendant cette même période, il est recommandé aux voyageurs de ne louer que des véhicules à quatre roues motrices pour aborder les routes enneigées et verglacées en toute sécurité. N'oubliez pas non plus que certaines routes sont fermées pendant l'hiver, y compris les routes F qui permettent d'accéder aux Hautes Terres. Même pendant la saison estivale, qui va de la mi-juin à septembre, les routes F ne sont accessibles qu'avec des véhicules 4x4, et à condition que la météo soit favorable. 

D'ailleurs, avec l'arrivée de l'été, c'est un nouveau défi qui se pose à tous les conducteurs : les moutons ! En effet, en été, les moutons islandais errent en toute liberté sur l'ensemble du territoire national, alors ne vous étonnez pas si certains d’entre eux décident soudainement de traverser la route... Si vous voyez des moutons, ralentissez pour mieux réagir en cas de mouvement soudain de leur part. Mais les routes d’Islande vous réservent d’autres surprises, car il n'est pas rare d'y croiser des chevaux islandais, et même parfois, à certaines périodes de l'année dans certaines régions, des rennes. Cependant, ce sont bien les moutons qui ont plus de chances de vous causer des problèmes au volant.  

Quelle que soit la période de l'année à laquelle vous visitez l'Islande, il est toujours judicieux de garder un œil sur la météo. Vous pouvez le faire en consultant les conditions de circulation sur www.road.is et les prévisions météorologiques sur www.vedur.is

Les erreurs à éviter sur la route en Islande

Comme dans n'importe quel pays étranger, si vous prenez le volant sur les routes islandaises, beaucoup de choses peuvent mal tourner, tout particulièrement si vous commettez l'une de ces 10 erreurs. Pour passer le meilleur séjour possible, évitez-les !

  1. Ne pas vérifier (et ignorer) les alertes météo aux vents violents.

Il existe plusieurs applications et sites Internet pour vous tenir au courant de la météo et des vents en Islande. Utilisez-les et consultez-les fréquemment tout au long de votre road trip. Si ces outils vous disent qu'il est dangereux de prendre la route — ou même que vous pourriez ne pas être à l'aise au volant — n'insistez pas, annulez votre trajet. Prenez votre temps sur la route et faites preuve de bon sens.

  1. Ne pas respecter les fermetures de routes.

Un nombre non négligeable de routes islandaises sont fermées à la circulation pendant l'hiver, soit pendant toute la saison (comme les routes-F), soit à la suite de certains événements météorologiques, jusqu'à ce que les routes soient dégagées. Si une route que vous aviez prévu d'emprunter sur votre itinéraire en Islande est fermée, n'allez pas vous risquer à ignorer l'interdiction. Vous pourriez rester coincé et endommager votre voiture, voire vous blesser.

  1. Essayer d’en faire et/ou en voir trop en un seul voyage.

L'Islande est une grande île. Si vous êtes déjà venu en Islande et que vous avez réussi à faire et voir facilement tout ce que vous aviez prévu en une seule semaine, ne partez pas du principe que vous y arriverez encore cette fois-ci. En planifiant votre voyage, prévoyez des temps de trajet réalistes et donnez-vous beaucoup de temps pour tout faire et tout voir sur votre itinéraire. Donnez-vous de la marge, éventuellement des jours entiers de trajets banalisés, au moment de concevoir votre emploi du temps. 

Pour vous aider à déterminer ce qui est réaliste et ce qui ne l’est pas pendant votre séjour en Islande, consultez nos multiples exemples d'itinéraires adaptés à différentes durées de séjour sur l'île.

  1. S'arrêter au milieu de la route.

Nous savons bien que c'est tentant, mais s'il vous plaît, lorsque vous conduisez en Islande, ne vous arrêtez pas au milieu de la route pour prendre des photos. De même, ne vous garez pas sur le bas-côté ou en dehors de la route (la conduite hors des axes routiers est totalement interdite et passible de lourdes amendes en Islande). Attendez de trouver une aire de stationnement indiquée comme telle pour prendre vos photos. Ne vous inquiétez pas ! Ce ne sont pas les occasions qui manquent. 

Assurez-vous de vous garer dans une zone désignée en Islande pour prendre des photos

  1. Ne pas faire le plein avant de prendre la route.

Si vous n'êtes pas certain d'avoir assez d'essence pour arriver à destination, ne vous dites pas que vous ferez le plein à la première station que vous rencontrerez sur la route. Dans de nombreuses régions d'Islande, les stations-service sont très éloignées les unes des autres, et il se peut donc que votre réservoir se retrouve à sec avant d'arriver à la suivante. D'ailleurs, si vous prévoyez de faire un long trajet sur l'île, il est sage de prévoir un jerrican de carburant d'appoint que vous laisserez dans le coffre de votre véhicule par précaution.

  1. Rouler hors des axes routiers.

Comme nous l'avons déjà évoqué, si vous vous faites prendre en train de rouler en dehors de la route en Islande, vous risquez une lourde amende. Ne le faites pas. Non seulement vous risquez d'endommager votre voiture de location et de vous blesser, vous et vos passagers, mais vous détériorerez également les fragiles écosystèmes d'Islande.

  1. Ne pas souscrire d'assurance pour votre voiture de location.

Choisir la bonne assurance de voiture de location peut faire toute la différence pour votre voyage. Sur les routes islandaises, on s'expose à certains risques qui n'existent nulle part ailleurs dans le monde, et il convient d'avoir une assurance qui les couvre. Les vents violents, le sable, les cendres volcaniques, entre autres, peuvent tous causer des dommages et donc des frais indésirables.

  1. Oublier de prendre en compte dans votre budget vacances les divers frais d'accès, de stationnement et de péage.

Comme partout ailleurs, en Islande, l'utilisation d'un véhicule particulier suppose divers frais. Où que vous alliez lors de votre road trip en Islande, soyez attentifs aux panneaux indiquant les frais d'entrée, de stationnement ou de péage que vous devrez payer.

  1. Rouler trop vite.

Respectez les limitations de vitesse et, si le temps est mauvais, roulez encore moins vite. Les chaussées mouillées, glissantes et verglacées peuvent s'avérer plus dangereuses que vous ne le pensez. Il en va de même pour les tempêtes et les blizzards. 

Même lorsque le temps est clément, si vous dépassez la limite de vitesse maximale, la police peut vous dresser un procès-verbal. De plus, partout dans le pays, des radars détectent les excès de vitesse. Si l'un d'entre eux vous flashe, vous recevrez une amende.

  1. Le manque de préparation.

Avant de vous lancer dans un road trip en Islande, préparez-vous en conséquence. Emportez de l'eau et de la nourriture supplémentaires avec vous. Emportez une trousse d'urgence spécial route. Mettez un jerrican de carburant d'appoint dans votre coffre. Placez également une lampe de poche quelque part dans la voiture.

Les stations-service en Islande

En matière de stations-service (et même de bornes de recharge pour véhicules électriques), vous avez l’embarras du choix en Islande, à condition d’être au bon endroit. Vous trouverez des stations de marques connues comme OB, N1, Orkan et Atlantsolia dans l’ensemble du pays, sauf sur l’axe qui relie Vík à Mývatn. En effet, dans cette zone qui s’étend le long de la Route circulaire et englobe environ la moitié de l'île, les stations-service peuvent se faire rares. Donc, si vous prévoyez de rouler entre ces deux points, gardez toujours un œil sur la jauge de votre véhicule. La panne sèche n’est pas vraiment ce qu’il y a de plus réjouissant !

Dans les stations-service vous pouvez payer par carte de crédit avec code à 4 chiffres, ou acheter une carte de carburant prépayée dans la boutique de la station.

Où trouver le carburant le moins cher en Islande ?

Un poste de votre budget vacances sur lequel faire quelques économies ? Chercher les carburants les moins chers possible pour votre voiture de location. 

En général, ce sont les stations-service ÓB, Orkan, Daelan et Atlantsolía qui proposent les meilleurs prix pour le carburant en Islande. N1 et Olís sont généralement plus chères. 

Mais pour économiser encore plus sur le carburant, vous pouvez louer une voiture diesel (comme le Dacia Duster), car le gasoil est moins cher que l'essence. 

 Pour connaître les prix actuels des différents carburants en Islande, rendez-vous sur https://www.bensinverd.is/gsmbensin_web.php?language=en et https://www.globalpetrolprices.com/Iceland/gasoline_prices/.

N'oubliez pas ! Lorsque vous restituez votre véhicule de location à l’agence, le réservoir doit être plein. L'endroit le plus simple et le plus pratique pour cela est la station Orkan à côté de l'aéroport de Keflavík

Vous pouvez trouver des stations-service en Islande dans tout le pays

Parking, péages et frais d'entrée 

Les frais de stationnement et d'entrée et les péages diffèrent selon l'endroit où vous vous trouvez en Islande.

En parcourant l'Islande, vous rencontrerez des frais d'entrée et des péages dans les tunnels. Si vous visitez de petites villes et certains des lieux les plus populaires, comme le parc national de Pingvellir ou le parc national de Skaftafell, des frais de stationnement variables vous seront facturés. De même, si vous empruntez la route 1, vous passerez par Vadlaheidargong, un tunnel à péage au nord de l'Islande ; les voyageurs peuvent payer leur péage en ligne, sur www.veggjald.is, dans les 24 heures avant ou après avoir traversé le tunnel.

Gardez un œil attentif sur tous les panneaux de signalisation sur les routes et dans les aires de stationnement pour éviter les amendes ou les frais que vous pourriez subir si vous ne payez pas correctement votre stationnement ou vos péages. Si vous encourez des amendes en conduisant une voiture de location en Islande, l'amende sera envoyée directement à votre agence de location de voitures. À partir de là, la société de location de voitures vous facturera une facture plus des frais de service supplémentaires lorsque vous restituerez la voiture à la fin de votre voyage.

Se garer en Islande

On parle beaucoup de la conduite en Islande, mais tôt ou tard, vous devrez vous arrêter et vous garez une fois arrivé à destination. Donc, que faut-il savoir sur le stationnement en Islande ? Voici quelques bases.

Puis-je me garer n'importe où en Islande ?

Vous ne pouvez pas vous garer sur les bas-côtés de la route à l'extérieur des villes ni ailleurs en dehors des routes ni sur les propriétés privées. Sachez que peu d'hôtels du centre de Reykjavík disposent d'un parking privé pour leurs clients (ce n'est pas d'ailleurs non plus la norme dans le reste du pays). 

Si vous roulez en van aménagé et non en voiture, des restrictions supplémentaires s'appliquent. Consultez notre guide du camping en Islande pour plus d'informations sur les endroits où vous pouvez ou ne pouvez pas garer votre van amé

S'arrêter sur le bord de la route en Islande est interdit et peut être pénalisé

Le stationnement est-il gratuit en Islande ?

Le stationnement est gratuit un peu partout en Islande. Les seuls moments où vous devrez peut-être payer sont lorsque vous devrez vous garer dans les plus grandes villes, comme Reykjavík ou Akureyri. Vous devrez peut-être également payer le stationnement pour accéder à quelques-uns des plus grands sites naturels du pays, comme le parc national de Thingvellir ou le parc national de Skaftafell. Pour le savoir, vérifiez simplement les panneaux. Si vous devez payer, ce sera clairement indiqué.

Comment payer le stationnement en Islande ?

Donc, une fois que vous savez que vous devez payer pour vous garer en Islande, comment procéder concrètement ? 

Dans les zones de stationnement payant urbaines comme à Reykjavík, vous avez la possibilité de payer soit avec une application mobile (les instructions relatives à l’application seront indiquées sur un panneau ; l'application s'appelle Leggja et peut être téléchargée indifféremment via Apple Store ou Google Play), soit à un distributeur de billets ou à un parcmètre situé à proximité. L'application mobile reste néanmoins et de loin le moyen le plus simple de payer son stationnement. 

Cependant, si vous devez payer à un distributeur de billets ou à un parcmètre, vous aurez besoin d’une carte de crédit ou de pièces de monnaie de 10, 50 et 100 ISK. Les machines ne rendent pas la monnaie. Entrez votre numéro de plaque d'immatriculation dans la machine, ainsi que la durée pendant laquelle vous prévoyez de rester garé et la machine vous donnera le montant à régler. Vous n'avez pas besoin de ticket de parking. Tout préposé au stationnement saura automatiquement que vous avez payé pour vous garer si vous entrez correctement votre numéro de plaque d'immatriculation dans la machine.

Le stationnement en Islande est-il cher ?

Les frais de stationnement avec parcmètre sont généralement de 90 à 250 ISK par heure, soit environ 0,63 à 1,76 EUR par heure, ou environ 0,70 à 1,95 USD par heure. 

Les frais de stationnement en parking couverts sont moins chers, de 50 à 80 ISK par heure, soit environ 0,35 à 0,56 EUR par heure, ou environ 0,39 à 0,63 USD par heure. 

Se garer à Reykjavík

Reykjavík est divisée en quatre zones de stationnement, situées principalement dans le centre-ville. Ces zones sont clairement indiquées par des panneaux « P » qui mentionnent par ailleurs leurs conditions tarifaires et de paiement. En l’absence de panneau, vous ne devriez pas avoir à payer.

La zone P1 est la zone de stationnement la plus chère de Reykjavík, avec un tarif horaire de 250 ISK/1,8 EUR/2,17 USD. La plupart des quartiers du centre de Reykjavík et les principaux sites touristiques sont des zones P1. La zone P2 est un peu plus abordable, avec un tarif horaire de 125 ISK/0,9 EUR/1,08 USD. La zone P3 facture des taux horaires de 90 ISK/0,6 EUR/0,72 USD. Les zones P1, P2 et P3 sont payantes de 9 h à 18 h en semaine et de 10 h à 16 h, le samedi uniquement. Le stationnement dans ces zones est gratuit en dehors de ces plages horaires. 

La zone P4 facture des taux horaires de 125 ISK/0,9 EUR/1,08 USD, uniquement en semaine. Ces tarifs ne s'appliquent qu'entre 8 h et 16 h, du lundi au vendredi. Sinon, le stationnement dans la zone P4 est gratuit. 

Dans tout Reykjavík, le stationnement est gratuit à partir de 18h et toute la journée du dimanche. 

Zone de stationnement à Reykjavik
Picture by Icelandreview

Si vous souhaitez économiser un peu d'argent sur le stationnement à Reykjavík, optez pour un parking couvert à plusieurs étages. Ils sont moins chers. La plupart des parkings couverts sont ouverts de 7 h à minuit. Vous ne pouvez pas revenir chercher votre voiture en dehors de ces plages horaires, et vous devez attendre que le parking rouvre. En règle générale, les parkings couverts à plusieurs étages facturent 240 ISK/1,69 EUR/1,87 USD pour la première heure de stationnement, et 120 ISK/0,84 EUR/0,94 USD pour chaque heure supplémentaire.

Les parkings à plusieurs étages conseillés sont les suivants :

  • Parking Kolaportid au 1 de la rue Kalkofnsvegur
  • Vesturgata multistorey à l’angle de la rue Vesturgata et de la rue Mjóstraeti
  • City Hall au 11 de la rue Tjarnargata
  • Tradarkot au 20 de la rue Hverfisgata
  • Stjörnuport au 94 de la rue Laugavegur
  • Vitatorg à l’angle de la rue Skúlagata et de la rue Vitastígur

Vous pourrez trouver d’autres parkings sur le site de Parkopedia. Vous pouvez également consulter l’état du stationnement islandais en direct sur http://www.bilastaedasjodur.is/#bilahusin.

Les amendes de stationnement en Islande

Si vous ne respectez pas les règles de stationnement en Islande — en ne payant pas, en vous garant sur une place pour handicapés, ou là où vous ne devriez pas vous garer du tout — vous pourriez recevoir une amende. 

Les amendes pour non-paiement d'une place de stationnement sont de :

3 400 ISK si payée sur le champ (23,91 EUR/26,56 USD)

4 500 ISK si payée dans les 14 jours (31,65 EUR/35,15 USD)

6 750 ISK si non payée dans les 14 jours (47,47 EUR/52,73 USD)

9 000 ISK si non payée dans les 28 jours (63,30 EUR/70,30 USD)

Si vous trouvez une amende de stationnement sur votre véhicule, vous pouvez aller la payer à la banque la plus proche. Si vous quittez l'Islande sans payer l'amende, c’est votre agence de location de voitures qui vous la facturera plus tard.

Les péages en Islande

Comment fonctionnent les péages en Islande ?

Pour faire court, il n’y a pas de frais particuliers ni de péages pour circuler sur les routes islandaises, que ce soit sur la Route circulaire ou les routes F (routes de montagne) des Hautes Terres. Cela dit, l'Islande n'est pas 100 % gratuite puisqu’il existe tout de même un tunnel à péage.

Il y a un tunnel en Islande où vous devez payer un péage si vous allez l'utiliser

Quel tunnel devez-vous payer en Islande ?

Il s’agit du tunnel de Vadlaheidagöng qui permet de gagner 16 km (19 miles) sur le trajet qui relie Mývatn à Akureyri, dans le Nord de l’Islande. C'est le seul tunnel payant du pays (si vous l’empruntez bien évidemment).

Le droit de passage est fixé à 1500 ISK (environ 12 $ ou 10 €) et doit être réglé sur le site web tunnel.is. Autrement dit, ne vous attendez pas à trouver un employé dans une guérite pour vous arrêter et payer. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez régler avant ou après avoir passé le tunnel, donc si vous n'êtes pas sûr d’avoir à l’emprunter, vous avez du temps devant vous pour procéder au paiement.

Que se passe-t-il si l’on passe involontairement par un péage ?

Si vous passez le tunnel de Vadlaheidagöng, vous avez jusqu’à 24 heures maximum après l'avoir traversé pour régler le montant dû. Si vous ne payez pas dans le délai imparti, le montant sera facturé au propriétaire officiel du véhicule (si vous louez une voiture, ce sera l’agence de location) avec des frais de recouvrement à la charge de la personne qui loue le véhicule.

Pour éviter les frais supplémentaires, la meilleure chose à faire est d'enregistrer le véhicule sur le site web tunnel.is. L'inscription est gratuite et le droit de passage sera automatiquement débité de votre carte de crédit chaque fois que vous traverserez le tunnel, sans frais de recouvrement supplémentaires.

Les meilleures applis pour votre road trip en Islande

Avant de partir pour votre road trip en Islande, assurez-vous de télécharger ces applications !

L'application de météo islandaise officielle, c'est vers elle que vous devez vous tourner pour avoir toutes les infos de dernière minute sur la météo actuelle et à venir, ainsi que des alertes en cas d’événements météorologiques potentiellement dangereux, depuis les éruptions volcaniques jusqu’aux blizzards.

Cette application dédiée aux situations d’urgence vous permet d'envoyer facilement des messages aux services de secours, ainsi que votre position GPS.

Cette application de prévision des aurores boréales est un must pour tous ceux qui visitent l'Islande en hiver et qui souhaitent partir à la chasse aux aurores boréales.

L'application Iceland Road Guide vous permet d'accéder à des cartes hors ligne enrichies de plus de 3 000 points d'intérêt à travers le pays.

Cette application gratuite dédiée aux loisirs de plein air en Islande permet d’utiliser des traces GPS pour la randonnée, le trekking et la marche dans tout le pays. Elle vous livrera également quelques faits insolites sur la région dans laquelle vous vous trouvez, à tout moment, et suggère même des randonnées préétablies et autres idées.

Convertissez en un clin d’œil les prix islandais dans la devise de votre pays.

Toutes les informations utiles sur la culture des bars à Reykjavík à portée de la main.

Téléchargez des cartes hors ligne à utiliser lorsque vous conduisez dans des zones sans réseau. 

Et bien que nos deux dernières suggestions soient des sites Web et non des applications, sachez qu’ils vous seront toujours indispensables : road.is et safetravel.is. Le premier émet des rapports sur l'état des routes et les conditions de circulation à la minute pour tout le pays, tandis que le second vous permet de communiquer votre plan de voyage aux services de secours et de recevoir des alertes de sécurité au besoin le long de votre itinéraire.

Et en cas d’accident de la route ?

Si les accidents ne sont, par définition, jamais attendus et encore moins agréables, ce sont des choses qui peuvent arriver sur la route. Si vous avez un accident de la route en Islande, vous pouvez appeler le 112, le numéro d'urgence islandais. Il est également bon d’informer au plus tôt votre agence de location. Bien souvent, elle pourra mettre en œuvre des services d’assistance supplémentaires.

Où louer une voiture en Islande ?

Vous voilà décidé à concrétiser votre projet de voyage en Islande ? Si vous êtes prêt à prendre la route, alors il ne vous reste plus qu'à réserver votre voiture de location en Islande

Lava Car Rental est une agence locale et expérimentée qui propose à ses clients une vaste gamme de véhicules, allant des citadines aux véhicules 4x4 adaptés aux conditions hivernales, en passant par les vans aménagés. Chez Lava Car Rental, l'assurance du véhicule est comprise dans le prix de la location, vous n'avez pas à verser de caution à l'avance au moment de la réservation, et si nécessaire, nous procédons à l’annulation de la location sans frais. Nous sommes là pour rendre la location de voiture en Islande aussi simple que possible. 

Laissez-nous vous aider à organiser votre Road trip islandais le plus inoubliable (et le plus sécure) possible. Découvrez dès maintenant nos voitures de location disponibles et contactez-nous. Notre équipe de professionnels est sur le pont !

Louer une voiture en Islande

Articles qui peuvent vous intéresser

Météo et meilleure période pour voyager en Islande

Météo et meilleure période pour voyager en Islande

L'Islande est connue pour sa météo imprévisible, vous pouvez parcourir les 4 saisons en une journée ! Continuez à lire pour tout savoir sur la météo et le meilleur moment pour visiter l'Islande.

Guide de la location de 4x4 en Islande

Guide de la location de 4x4 en Islande

Dans cet article, nous expliquons quand et où exactement vous avez besoin d'un 4x4 en Islande, comment choisir le bon 4x4 pour vous et même comment conduire sur les routes F délicates d'Islande.

Paiements et pourboires en Islande

Paiements et pourboires en Islande

Nous décomposons tout ce que vous devez savoir sur l'étiquette des pourboires en Islande, l'utilisation des espèces et des cartes de crédit en Islande, la monnaie islandaise et plus encore. Tout ce que vous devez savoir sur les dépenses en Islande se trouve dans cet article.